Devenir Aide soignant-e avec Cesam Formation

En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est autorisé à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

En savoir plus

Prochaine date de session : 7 mars 2022

Un renseignement : nous sommes à votre disposition.

Télécharger le dossier d'inscription
Durée
Durée
1540 heures soit 770 heures (22 semaines) en centre et 22 semaines en stages cliniques
Date de session
Date de session
Du 7 mars 2022 au 6 février 2023

Objectifs

Améliorer la qualité de l’accompagnement des résidents (EHPAD) et des bénéficiaires des soins (services à domicile, SSIAD, SAD) ;
Harmoniser les pratiques ;
Maintenir les capacités en réalisant des soins dans le cadre de la vie courante ;
Accompagner la personne et son entourage dans la durée ;
Prévenir les risques (prévention des chutes...) ;
Assurer une communication de qualité.

Pré-requis

La formation conduisant au diplôme d’Aide-Soignant est accessible sans conditions de diplôme, par les voies suivantes :

La formation initiale : Sont admis les candidats possédant les connaissances et aptitudes requises suffisantes pour suivre la formation d’Aide-Soignant conformément aux attendus nationaux et ayant obtenu une cotation de minimum 10/20 pour le dossier et l’entretien de sélection.
La formation professionnelle continue : Sont admis les candidats possédant les connaissances et aptitudes requises suffisantes pour suivre la formation d’Aide-Soignant conformément aux attendus nationaux et ayant obtenu une cotation de minimum 10/20 pour le dossier et l’entretien de sélection, sans conditions d’une durée minimale d’expérience professionnelle.
Les personnes en parcours VAE : validation des acquis de l’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par arrêté du 25 octobre 2005 modifié relatif aux modalités d’organisation de la Validation des Acquis d’Expérience (VAE).
Les candidats âgés de moins de 30 ans peuvent s’inscrire en parcours d’apprentissage (29 ans à la date de signature du contrat).
Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date d’entrée en formation.

L'alternance

Cesam Formation propose la formation d’aide-soignante par la voie de l’alternance qui comprend deux types de contrats :

Le contrat d’apprentissage
Le contrat de professionnalisation

L’alternance permet de se former à un métier et de s’intégrer plus facilement à la vie et la culture de l’entreprise.
C’est un système de formation qui est fondé sur une phase pratique et une phase théorique qui alternent. C’est une véritable passerelle vers l’emploi et l’insertion professionnelle.

Référentiel du diplôme


BLOC 1 – Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale

Objectif de formation
  • Identifier le rôle de l’aide-soignante dans les situations de soins de la vie quotidienne
  • Rechercher et analyser l’ensemble des éléments permettant d’évaluer la situation et les besoins de la personne
  • Mettre en œuvre l’accompagnement mis en œuvre et le réajuster
Eléments de contenu
  • Raisonnement et démarche clinique: La recherche des informations, l’évaluation du degré d’autonomie, des fragilités et des ressources, des capacités physiques et psychiques de la personne, de ses besoins.
  • L’évaluation de la situation et des besoins d’une personne:
    • La personne et ses besoins, les cycles de la vie, le développement psycho-social de l’homme à tous les âges de la vie, les groupes d’appartenance.
    • Les formes de l’autonomie (physique, psychique, sociale et juridique) ; droit des patients ; dépendance, déficience et handicap ; le concept de fragilité.
  • La santé: santé publique : données démographiques, politique de santé et actualités sur les plans de santé publique, introduction  à la santé environnement : impact des facteurs environnementaux (chimiques, physiques, biologistes) sur la santé humaine ; le système de santé français, le parcours de soins.
  • Les principales situations de vie:
    • Maternité : conception, grossesse, accouchement, suites de couches, nouveau-né.
    • Handicap : politique du handicap, analyse des besoins et capacités, recommandations de bonnes pratiques, les structures d’accueil, accompagnement à la rééducation et l’insertion sociale et professionnelle, rôles des professionnels, place de la famille.
    • Vieillissement : démographie et place de la personne âgée dans la société.
    • Fin de vie : aspectés culturels de la mort, notions législatives et réglementaires.
  • Rôle de l’aide-soignant auprès d’une personne dans les principales situations de vie, y compris auprès d’une personne en situation de handicap, vieillissante ou atteinte d’une pathologie mentale notamment de troubles du neuro développement et du spectre autistique.
  • La réalisation des soins de la vie quotidienne : réalisation, évaluation et réajustement (approche théorique et pratique) :
    • La conception du soin : définition des soins de la vie quotidienne ; l’état de santé stable et constants, distinction avec les soins en situation aigüe.
    • L’accompagnement, la personnalisation de l’accompagnement à partir de l’évaluation de la situation et du projet individuel de la personne.
    • La relation pendant les soins.
    • La réalisation des soins de la vie quotidienne :
      • Hygiène des mains et application des recommandations et bonnes pratiques
      • Aide aux gestes de la vie quotidienne dans le cadre du maintien de l’hygiène de vie (alimentation, sommeil, élimination, hygiène corporelle mobilisation) et de l’administration de thérapeutiques
  • Les activités d’accompagnement à la vie sociale : réalisation, évaluation et réajustement
    • Mise en place d’activités d’accompagnement et/ou de maintien du lien social.
    • Aide aux repères dans le temps et dans l’espace.
    • Les différentes dimensions d’accessibilité.
    • La famille et l’entourage.
    • Vie collective, dynamique de groupe, gestion des relations et des conflits.
    • Activités collectives.
    • Outils d’évaluation.
  • L’accompagnement des aidants : place de l’aidant, les réseaux territoriaux et associatifs.
Recommandations pédagogiques :

Les connaissances acquises et évaluées sont reliées aux activités et soins de la vie quotidienne d’une personne.

L’apprentissage de l’analyse de situation permet d’identifier et de hiérarchiser les besoins, les ressources et les difficultés de la personne, et de proposer un accompagnement personnalisé.

Le rôle et la place de l’aide-soignant dans l’accompagnement d’une personne sont abordés dans le cadre d’un travail en équipe pluriprofessionnelle.

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD…

Différents outils numériques (réalité virtuelle, MOOC, serious game, …) peuvent être utilisés.

Objectif de formation
  • Identifier et analyser les situations à risque lors de l’accompagnement de la personne
  • Mettre en œuvre les actions de prévention adéquates
  • Evaluer ces actions et les réajuster
Eléments de contenu
  • L’identification et l’analyse des situations à risques et des fragilités, les mesures préventives et leur évaluation :
    • Les situations à risque et de maltraitance (notamment les violences faites aux femmes), les différents types de fragilités, l’analyse des signes de fragilités, les mesures de prévention, la transmission des informations et l’alerte, les situations à risque liées à l’environnement.
    • Les actions de prévention.
Recommandations pédagogiques :

Les connaissances acquises et évalués sont reliées aux activités et soins de la vie quotidienne d’une personne.

Le rôle et la place de l’aide-soignant dans le repérage et la prévention des risques sont abordés dans le cadre d’un travail en équipe interprofessionnelle.

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD…

Différents outils numériques (réalité virtuelle, MOOC, serious game…) peuvent être utilisés.

BLOC 2 – Evaluation de l’état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration

Objectif de formation
  • Identifier, rechercher et analyser l’ensemble des éléments permettant d’évaluer l’état clinique d’une personne
  • Identifier les signes permettant d’apprécier les changements de l’état clinique de la personne et le caractère urgent d’une situation
  • Relever et analyser une donnée par rapport à des normes, alerter en cas d’écart et tracer la donnée avec exactitude
  • Identifier, rechercher et analyser l’ensemble des informations permettant d’organiser et mettre en œuvre l’activité de soin
  • Evaluer ces actions et les réajuster
Eléments de contenu
  • Notions sur les pathologies prévalentes :
    • Concept de maladie : lien entre santé et maladie ; maladie somatique et maladie psychique ; les processus pathologiques.
    • Concept de soin.
    • Vocabulaire professionnel : signes, symptômes, syndrome, diagnostic, maladie.
    • Anatomie, physiologie des appareils et systèmes.
    • Physiopathologie et sémiologie des pathologies prévalentes.
    • La douleur physique et psychique.
    • Pathologies du vieillissement.
    • Pathologies prévalentes en santé mentale et psychiatrie ; les conduites à risques à tout âge de la vie.
    • Troubles du spectre autistique et troubles du neuro-développement.
  • Evaluation de l’état clinique d’une personne, des changements de cet état clinique
    • Méthodologie du raisonnement clinique partagé : recherche d’informations au regard de la situation, recueil des données, surveillance des signes cliniques liées aux différentes fonctions du corps humain, analyse des informations recueillies.
    • Identification d’une donnée anormale ou d’un risque, alerte et mise en œuvre d’actions de prévention, en collaboration avec l’infirmier et dans le cadre d’un travail en équipe pluriprofessionnelle.
    • Mesure quantitative et qualitative des paramètres permettant d’apprécier l’état de santé de l’adulte et de l’enfant (mesure de la température, des pulsations, de la pression artérielle, de la fréquence respiratoire, des mensurations, du volume urinaire ; observation de la respiration, de la conscience ; recueil de la saturation en oxygène, recueil de glycémie par captation capillaire ou par lecture instantanée transdermique, mesure du périmètre crânien, calcul de l’IMC à l’aide d’un outil paramétré, lecture instantanée des données biologiques urinaires…), règles d’hygiène et de sécurité, traçabilité et transcription.
    • Réalisation de prélèvements non stériles (selles, urines, expectorations).
    • Observations et participation à l’évaluation de la douleur et du comportement.
    • Observation et évaluation du risque d’atteinte à l’intégrité de la peau, notamment les escarres.
Recommandations pédagogiques :

L’enseignement en anatomie et physiologie doit être suffisant pour appréhender le fonctionnement général du corps humain et permettre une compréhension globale.

Les connaissances relatives aux paramètres vitaux doivent viser l’exactitude leur mesure.

L’identification des signes et des seuils d’alerte est approfondie et comprise en liaison avec les situations à risque.

Les modalités de signalement de l’alerte en cas de risques sont développées.

Les connaissances concernant les pathologies prévalentes sont en lien avec les soins à réaliser.

La contribution de l’aide-soignant au raisonnement clinique partagé est traitée.

L’actualisation des recommandations en matière de règles d’hygiène, de sécurité et de confort est intégrée aux enseignements.

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD…

Différents outils numériques (réalité virtuelle, MOOC, serious game…) peuvent être utilisés.

Objectif de formation
  • Mettre en œuvre des soins personnalisés à partir de l’évaluation de la situation
  • Evaluer la qualité d’un soin et identifier les éléments à réajuster
Eléments de contenu
  • FGSU niveau 2
  • Notions de pharmacologie :
    • Les principales classes médicamenteuses, concept d’iatrogénie, modes d’administration des médicaments et conséquences de la prise sur l’organisme.
    • Notions de l’oxygénothérapie.
  • Les soins en situation aigüe (approche théorique et pratique) :
    • Cadre réglementaire permettant la réalisation de soins en situation aigüe.
    • Le rôle de l’AS dans les situations de soins aigües.
    • Définition, identification de modification de l’état de santé, évaluation de la situation clinique durant le soin.
    • Qualité et sécurité des soins réalisés en phase aigüe : règles d’hygiène et de sécurité, prévention de la douleur.
    • Prise en compte des interactions avec les différents acteurs.
    • La notion de parcours de soins.
    • Réalisation des soins :
      • Soins d’hygiène et de confort en phase aigüe ;
      • Prise en charge d’une personne bénéficiant d’une intervention chirurgicale ou non-invasive en collaboration avec l’infirmière ;
      • Soins palliatifs, soins d’hygiène et de confort des personnes en fin de vie.
    • Réalisation des soins liés aux dispositifs médicaux ou d’appareillage :
      • Surveillance d’une personne sous moniteur à prise de constantes directes et automatiques ;
      • Observation du patient en assistance respiratoire ;
      • Montage et entretien du matériel et réalisation d’aspiration endotrachéale sur orifice trachéal cicatrisé et non inflammatoire ;
      • Oxygénothérapie : montage et entretien du matériel, surveillance du patient ;
      • Changement de lunette à oxygène courbe avec tubulure sans intervention sur le débitmètre ;
      • Pose et changement de masque pour l’aide à la respiration en situation stable chronique ;
      • Observation des patients sous dialyse ;
      • Observation et surveillance des patients sous perfusion ;
      • Surveillance du patient porteur d’une sonde vésicale et vidange du sac collecteur ;
      • Lecture instantanée de données biologiques urinaires ; recueil aseptique d’urines hors sonde urinaire ;
      • Soins d’hygiène aux patients porteurs d’entérostomies cicatrisées ; renouvellement de poche et de support sur colostomie cicatrisée ;
      • Surveillance de l’alimentation par sonde ;
      • Surveillance et renouvellement d’une vessie de glace et actions pour réchauffer le malade ;
      • Pose de bas de contention ;
      • Immobilisations : observation et surveillance des attelles, plâtres et tractions ;
      • Pose de suppositoire (d’aide à l’élimination)
      • Immobilisations : observation et surveillance des attelles, plâtres et tractions ;
      • Pose de suppositoire (d’aide à l’élimination) ;
      • Lavage oculaire et instillation de collyre ;
      • Renouvellement collecteur externe non stérile ;
      • Observation des pansements.
    • Aide aux soins réalisés par l’infirmier :
      • Prise ou aide à la prise de médicaments sous forme non injectable ; application de crème et de pommade ;
      • Soins aux personnes dépendantes : collaboration pour le premier lever ;
      • Soins préventifs des escarres ;
      • Soins de bouche non médicamenteux :
      • Participation à l’animation d’un groupe à visée thérapeutique ;
      • Soins post-mortem : toilette, habillage, identification.
    • Evaluations de la qualité des soins et réajustement des soins
Recommandations pédagogiques :

L’enseignement en anatomie et physiologie doit être suffisant pour appréhender le fonctionnement général du corps humain et permettre une compréhension globale.

Le rôle et la responsabilité de l’aide-soignant dans l’aide à la prise des médicaments sont traités en lien avec la responsabilité de l’infirmier

L’actualisation des recommandations en matière de règles d’hygiène, de sécurité et de confort est intégrée aux enseignements.

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD…

Différents outils numériques (réalité virtuelle, MOOC, serious game…) peuvent être utilisés.

Objectif de formation
  • Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements
  • Evaluer et mobiliser les ressources de la personne et favoriser son autonomie
  • Identifier et utiliser les techniques préventives de manutention
  • Utiliser les aides à la manutention (matériels)
  • Identifier les situations à risque pour la personne et pour soi-même, et les mesures de prévention appropriées
Eléments de contenu
  • L’installation et le déplacement des personnes
    • La physiologie du mouvement.
    • Les éléments constitutifs d’un déplacement : rehaussement au lit, assis-debout, couché-debout ; les différents transferts.
    • L’évaluation des capacités de la personne à réaliser les éléments constitutifs d’un déplacement.
    • Le choix et l’utilisation d’un équipement ou la guidance verbale et non verbale adaptés aux capacités de la personne aidée, installation de la personne aidée, installation de la personne en fonction de son degré d’autonomie et en tenant compte de ses besoins, de sa pathologie, de son handicap, de sa douleur et des différents appareillages médicaux.
    • Mobilisation, aide à la marche, déplacements.
    • Prévention des ankyloses et des attitudes vicieuses.
  • Les techniques de mobilisations la prévention des risques pour la personne et pour le professionnel (approche théorique et pratique)
    • L’identification des risques liés aux mobilisations des personnes et aux manutentions de matériels tant pour la personne aidée que pour le professionnel.
    • Le port de charge et ses conséquences sur l’anatomie du corps humain.
    • Principes et règles d’ergonomie concernant la manutention des personnes.
    • Les accidents dorso-lombaires.
    • Les différentes techniques de manutention ; les aides à la manutention.
    • Techniques de prévention des accidents musculo-squelettiques.
    • Principes et règles de sécurité concernant les personnes soignées : repérage des positions algiques et antalgiques.
    • Prévention des chutes.
Recommandations pédagogiques :

Les conséquences du port des charges lourdes sont traitées, lors d’exercices pratiques, les positions et attitudes professionnelles correctes sont identifiées.

Le rôle de l’aide-soignant dans l’aide au déplacement et à la mobilisation est précisé en liaison avec les autres professionnels.

Les règles de sécurité sont analysées au regard des situations spécifiques.

Différents outils numériques permettant un apprentissage (réalité virtuelle, MOOC, serious game…) peuvent être utilisés.

BLOC 3 – Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

Objectif de formation
  • Mettre en œuvre des soins relationnels en adaptant sa communication à des publics diversifiés dans le respect de la déontologie et des valeurs professionnelles
  • Identifier les besoins et les attentes de la personne et de son entourage, les reformuler et proposer des informations adaptées à la situation
Eléments de contenu
  • Informations et droits des patients :
    • Notions législatives et réglementaires ;
    • Le cadre réglementaire relatif aux droits des patients ;
    • Le secret médical, le secret professionnel ;
    • Le consentement des patients ;
    • Législation et déontologie concernant l’isolement, la contention, la limitation des mouvements et les droits des patients ;
    • Le rôle de l’aide-soignant dans l’information du patient ;
    • La bientraitance : identification des facteurs qui contribuent à la bientraitance, prévention, repérage des signes de maltraitance et transmission aux personnes compétentes.
  • Les techniques de communication (approche théorique et pratique) :
    • Observation ;
    • Entretien ;
    • Ecoute active et reformulation ;
    • Communication verbale et non verbale ;
    • Le jeu de l’animation ;
    • Règes et procédures de communication dans un contexte professionnel ;
    • Accueil et information de la personne et de son entourage ;
    • Education à la santé d’une personne pour favoriser ou maintenir son autonomie ;
    • Participer à l’animation à but thérapeutique en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire ;
    • Participation à la démarche éthique.
  • Relation et communication à la personne soignée, à l’entourage et aux aidants :
    • Le développement psychosociologique de l’homme, les relations humaines, l’insertion dans la société, le lien social ;
    • Les valeurs et les principes : respect, discrétion, écoute sans jugement, confidentialité ;
    • Adaptation de la communication et de la relation dans des situations spécifiques : situations de violence, désorientation, situation de handicap, fin de vie, pathologie chronique, urgence, annonce,…
    • Concept de la mort, soins palliatifs et accompagnement de la personne en fin de vie, démarche éthique.
  • Démarche d’information, d’éducation, et de prévention : Rôle d’information dans les domaines de l’éducation à la santé, de l’hygiène de vie courante et de la sécurité domestique.

Initiation à l’espagnol professionnel ou à une autre langue étrangère ou régionale en fonction de la spécificité du territoire d’implantation de CESAM FORMATION

Un approfondissement de la langue française peut également être proposé.

Recommandations pédagogiques :

Les techniques de base de la communication sont  développées.

Un travail approfondi et personnalisé est réalisé sur le comportement au travail et spécifiquement en relation avec les personnes soignées.

Les situations de maltraitance ou présentant des difficultés dans la communication sont analysées.

Le cadre réglementaire est actualisé.

L’évaluation de l’initiation à une langue n’est pas nécessaire pour la validation du bloc de compétences.

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EPHAD,…

Différents outils numériques permettant un apprentissage (réalité virtuelle, MOOC, serious game,…)

Compétences

6 – Identifier une communication adaptée pour informer et accompagner la personne et son entourage

  • Ecouter la personne et son entourage en prenant en compte la communication verbale et non verbale
  • Mettre en œuvre des soins relationnels en adaptant sa communication à des publics diversifiés dans le respect des personnes et des règles de confidentialité
  • Identifier les informations pertinentes à transmettre à la personne et à son entourage en tenant compte de la situation, du projet personnalisé ou collectif et de la règlementation en vigueur, et en collaboration avec l’infirmier(ère) et l’équipe pluri-professionnelle.
Critères d’évaluation :
  • Pertinence de l’analyse de la situation relationnelle
  • Qualité des soins relationnels auprès des personnes et de leur entourage
  • Pertinence des informations et conseils apportés à la personne et à son entourage
Objectif de formation
  • Sélectionner les informations pertinentes à apporter aux personnes en formation et aux professionnels lors de leur accueil dans le service ou la structure
  • Accompagner les activités et le développement des compétences des personnes en formation
 Eléments de contenu
  • Formation des pairs et accueil de nouveaux professionnels :
    • Transmission d’informations
    • Projet et objectifs de formation
    • Tutorat et accompagnement des personnes en formation
    • Transmission de savoir-faire et réajustement de la transmission
    • Evaluation des acquis

 

Recommandations pédagogiques :

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD…

Différents outils numériques permettant un apprentissage (réalité virtuelle, MOOC, serious game…) peuvent être utilisés.

 

Compétences
  • Informer et former les pairs, les personnes en formation et les autres professionnels
    • Identifier les informations pertinentes à apporter aux personnes en formation et aux professionnels lors de leur accueil dans le service ou la structure
    • Rechercher les informations sur les besoins d’apprentissage en lien avec la personne et avec sa formation
    • Accompagner les activités et le développement des compétences des personnes en formation
    • Identifier les acquis et les écarts dans la réalisation des activités et adapter son encadrement
    • Evaluer les compétences mises en œuvre par les personnes en formation en utilisant les outils de suivi en apprentissage
    • Accompagner la personne en formation dans la réflexion sur ses apprentissages

 

Critères d’évaluation :
  • Qualité de l’accueil et de l’accompagnement d’une personne en formation ou d’un professionnel
  • Qualité de la formation délivrée à l’apprenant ou au professionnel

BLOC 4 – Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels lies aux activités en tenant compte du lieu et des situations d’intervention

Objectif de formation
  • Identifier et choisir le matériel et les produits appropriés à différentes situations d’entretien et utiliser les techniques de nettoyage et de désinfection appropriées
  • Identifier et prendre en compte les risques de contamination et les infections associées aux soins
  • Identifier et appliquer les règles de bonnes pratiques et les principes d’hygiène dans les lieux de vie collectifs et à domicile
  • Identifier et prendre en compte les circuits et appliquer les procédures
  • Repérer les anomalies et dysfonctionnements des locaux et des matériels, les signaler et identifier les mesures appropriées
  • Identifier les besoins et les attentes de la personne et de son entourage, les reformuler et proposer des informations adaptées à la situation
Eléments de contenu
  • Infection, désinfection et prévention des risques :
    • Les mécanismes de l’infection ;
    • Les techniques de nettoyage, de bio nettoyage, de désinfection et de stérilisation ;
    • Prévention des risques liés à l’infection en milieu ordinaire et en milieu hospitalier :
    • Risques d’accident d’exposition au sang
    • Risques infectieux dans différents milieux de soins
    • Les infections associées aux soins
    • Notions sur l’antibiorésistance
    • Prévention des risques liés à la sécurité en milieu hospitalier :
    • Normes d’hygiène publique et de respect de l’environnement
    • Risques liés à l’utilisation de produits chimiques et modalités de protection
    • Commissions de vigilance
    • Formalités de déclaration d’accident
    • Rôle du comité d’hygiène et de sécurité
  • Règles, bonnes pratiques et recommandations :
    • Règles de bonnes pratiques et recommandations (HAS, sociétés savantes,…) liées à l’hygiène et la santé environnementale
    • Les circuits des déchets à l’hôpital :
    • Les différents types de déchets et de contenants
    • Les obligations légales et réglementaires des établissements
    • Règles d’identification et d’utilisation des matériels et des produits
    • Fiches techniques d’utilisation des matériels et des produits
    • Règles concernant l’isolement des patients
    • Règles concernant l’élimination des déchets y compris à domicile
    • Règles concernant le stockage des produits. Principes et règles de rangement selon l’accès et le stockage des produits et matériels
  • Réalisation des opérations d’entretien des locaux et des matériels (approche théorique et pratique) :
    • Hygiène quotidienne de l’environnement du patient
    • Nettoyage et désinfection des matériels et de l’environnement du malade
    • Prévention des infections associées aux soins par l’application des techniques d’entretien des locaux et des matériels
    • Isolement des patients : règles, précautions à respecter
    • Elimination des déchets hospitaliers solides et liquides résultant des activités de soins et d’hébergement conformément à la règlementation en vigueur : les contenus, les circuits, les délais
    • Entretien, pré-désinfection, nettoyage, désinfection et stérilisation du matériel chirurgical divers et du matériel médico-chirurgical destiné à effectuer des actes aseptiques ; les opérations et le matériel en unité de stérilisation centrale
    • Montage, entretien et surveillance du matériel en lien avec les soins aigus, en lien avec le transport des patients ; en lien avec le transport des produits et matériels) le chariot de soins ; le chariot de linge ;…)
    • Repérage et traitement des anomalies et dysfonctionnement des locaux et des matériels
Recommandations pédagogiques

L’évolution des connaissances liées à la santé environnementale est prise en compte

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD,…

Différents outils numériques (réalité virtuelle, MOOC, serious game,…) peuvent être utilisés

Compétences

8 – Utiliser les techniques d’entretien des locaux et du matériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés

  • Identifier et choisir le matériel et les produits appropriés, les utiliser en respectant les règles de bonnes pratiques
  • Utiliser les techniques de nettoyage et de désinfection appropriées, pour lutter contre les risques de contamination et les infections associées au soin, en appliquant les règles de bonnes pratiques
  • Appliquer les principes d’hygiène dans les lieux de vie collectifs et à domicile visant à prévenir les infections et leur transmission
  • Respecter les circuits d’entrée-sortie et stockage du linge, des matériels, des dispositifs médicaux et des déchets
  • Respecter les circuits et procédures liés à l’alimentation dans son champ d’activité
  • Adapter ses actions en fonction du lieu d’intervention

 

 

Critères d’évaluation :

  • Pertinence de la préparation des opérations d’entretien en fonction de l’analyse de la situation
  • Pertinence de l’analyse de l’application des règles :

– de qualité, d’hygiène, de sécurité, d’ergonomie

–  de traçabilité

– liées aux circuits d’entrée, de sortie, et de stockage du linge, des matériels et des déchets liés aux soins relationnels auprès des personnes et de leur entourage

  • Conformité du nettoyage, de la pré-désinfection, de la désinfection, de la stérilisation et du conditionnement

 

Compétences

9 – Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnement en lien avec l’entretien des locaux et des matériels liés aux activités de soins

  • Evaluer l’efficacité des opérations réalisées, identifier les anomalies et réajuster dans le cadre de ses compétences
  • Repérer les anomalies relatives à l’entretien de l’environnement de la personne et des matériels et alerter
  • Vérifier le bon fonctionnement des matériels liés aux activités de soins
Critères d’évaluation :
  • Pertinence du repérage et du traitement des anomalies
  • Conformité de la vérification de la fonctionnalité des matériels, produits et dispositifs utilisés
  • Pertinence dans la démarche d’analyse critique d’un dysfonctionnement ou d’une situation de travail

Objectif de formation

  • Rechercher, organiser et hiérarchiser les informations liées aux soins, transcrire et transmettre les données recueillies,
  • Identifier et utiliser les différentes modalités de communication (écrit, oral, numérique,…)
  • Analyser une situation, identifier les informations pertinentes à transmettre et les actions à proposer dans le cadre d’un projet de soins ou de vie

 

Eléments de contenu

  • Techniques de communication écrite
  • Traitement des informations
  • Information et continuité des soins.
  • Dossier de soins : composition réglementation, responsabilité, modalités d’utilisation et logiciel dédiés.
  • Transmissions des données : fonctions d’alerte, fonction de surveillance, fonction d’évaluation, analyse des situations et sélection des informations pertinentes
  • Informatique : notions globales, application à la santé, règlement général sur la protection des données

 

Recommandations pédagogiques

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD,…

Différents outils numériques permettent un apprentissage (réalité virtuelle, MOOC, serious game,…) peuvent être utilisés

Compétences

 

10 – Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’outil et les modalités de communication, les données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités

  • Rechercher, organiser et hiérarchiser les informations nécessaires à la prise en soins personnalisée
  • Transcrire les données recueillies, transmettre, par le ou les modalités de communication les plus appropriés, les informations, observations relatives à la personne et à son environnement, à la réalisation d’un soin ou d’une activité
  • Analyser les situations et relayer des informations pertinentes en lien avec le projet des soins ou de vie construit en équipe pluri-professionnelle

 

Critères d’évaluation :

  • Fiabilité du recueil des données
  • Fiabilité et pertinence des données sélectionnées et transmises
  • Qualité des transmissions

Objectif de formation

  • Identifier son propre champ d’intervention au regard des fonctions et activités de chaque professionnel et des lieux et situations d’intervention
  • Organiser et prioriser son activité d’un groupe de pairs et d’apprenants
  • Evaluer sa pratique, identifier les axes d’amélioration et ses besoins en formation
  • Identifier les évènements indésirables et les non-conformités
  • Exercer son activité dans une démarche permanente d’autoévaluation et d’amélioration continue de la qualité de la prise en soins
  • Identifier les actions contribuant à la qualité et à la gestion des risques et à la prévention des risques professionnels dans son champ de compétences

 

Eléments de contenu

  • Travail en équipe pluri professionnelle :
  • La définition de l’équipe de soins et les responsabilités de chaque acteur
  • La collaboration avec l’IDE et ses modalités dans les soins de la vie quotidienne et les soins aigus
  • Notions d’organisation de travail, organisation du travail collectif et individuel, législation du travail et du travail posté
  • Les outils de planification des soins
  • Organisation des soins au sein d’une équipe pluri professionnelle
  • Intégration et positionnement au sein d’une équipe de soin pluri professionnelle
  • Techniques d’organisation et d’animation d’un groupe de pairs et d’apprenants
  • Projet de soins et projet de vie
  • Dispositif de coordination des prises en soins, réunions de travail institutionnels et réseaux de soins, groupes projets
  • Les différentes professions de santé et les limites de leur champ de compétences
  • Démarche qualité et gestion des risques :
  • Certification des établissements de santé
  • Démarche et méthodes d’autoévaluation et d’amélioration continue de la qualité de la prise en soins, pour soi-même et en équipe pluri professionnelle
  • Les indicateurs de qualité : signification, utilisation
  • Méthodes et outils d’analyse critique sur les pratiques
  • Prise en compte de l’éthique, de la bioéthique et de la santé environnementale dans son activité
  • Les évènements indésirables : repérage, procédures, traçabilité, réglementation
  • Les risques sanitaires
  • Les différentes ressources d’informations valides indispensables à l’exercice du métier : règlementation, référentiels, recommandations, expertises,…

 

 

 

 

 

 

Recommandations pédagogiques

La participation à des actions collectives contribuant à l’amélioration de la qualité des soins (type « chambre des erreurs »,…) est recherchée.

Des travaux de groupe avec des étudiants d’autres filières (par exemple, étude de cas en groupe) et la mutualisation des enseignements sont recherchés

Les différents lieux d’exercice sont abordés : domicile, établissement hospitalier, EHPAD,…

Différents outils numériques permettent un apprentissage (réalité virtuelle, MOOC, serious game,…) peuvent être utilisés

 

Compétences

 

11 – Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité et gestion des risques

  • Identifier son propre champ d’intervention au regard des fonctions et activités de chaque professionnel et des lieux de situations d’intervention
  • Organiser sa propre activité au sein de l’équipe pluri-professionnelle en s’inscrivant dans la planification de l’ensemble des activités et des changements prévisibles
  • Organiser et prioriser son activité pour répondre aux besoins d’une personne ou d’un groupe de personnes dans un contexte susceptible de changer
  • Apporter une contribution au projet de soins, au projet de vie et à tout projet collectif et institutionnel
  • Repérer, signaler et déclarer les évènements indésirables et les non-conformités et transmettre les informations appropriées
  • Apporter une contribution à l’évaluation des pratiques en équipe pluri-professionnelle et à la démarche qualité et à la gestion des risques
  • Evaluer sa pratique, identifier les axes d’amélioration et à ses besoins en formation
  • Proposer des actions d’amélioration contribuant à la qualité et à la gestion des risques et à la prévention des risques professionnels dans son champ de compétences.

 

Critères d’évaluation :

  • Pertinence dans l’identification et la prise en compte du champ d’intervention des acteurs
  • Pertinence de l’organisation de son activité
  • Pertinence de la participation à la démarche qualité et gestion des risques
  • Inscription de ses interventions dans la démarche qualité de la structure
  • Pertinence de la démarche d’amélioration de sa pratique professionnelle
  • Pertinence de l’évaluation de ses propres besoins en formation

Parcours de certifications

Epreuves écrites
Epreuves orales
Epreuves pratiques
API (Accompagnement Pédagogique Individualisé)
TPG (Travaux Personnels Guidés)
Evaluation des stages cliniques
Evaluation des blocs de compétences

Les cours magistraux, les objectifs de cette modalité sont doubles, il s’agit de :

Enoncer, sensibiliser, transmettre des connaissances et des savoirs
Permettre des apports différenciés / pluriels sur un thème Ils peuvent se présenter sous les formes suivantes :
didactique, - exemples, illustrations, - étude de cas, exercices, - résolution de problèmes ou situations-problèmes - échanges - travail à partir de supports (textes, vidéos, …)
mobilisation des représentations, prénotions et autres présupposés épistémologiques - Activation des connaissances, savoirs.

Les travaux dirigés (TD), il s’agit de :

S’approprier et élaborer à partir de savoirs, de connaissances, d’une démarche méthodologique, et d’une démarche réflexive.
Mutualiser les expériences, les connaissances et les représentations
Confronter et échanger

Les travaux pratiques (TP), il s’agit Il s’agit d’espaces ou de dispositifs permettant aux apprenants de :

construire, élaborer, s’approprier collectivement des connaissances, mais aussi des savoirs expérientiels
être responsable de leurs apprentissages. Les approches sont inductives ou déductives et sont fondées sur :
une expérimentation pratique de principes théoriques
une recherche collective à partir de consignes
une démarche réflexive

Ces temps se distinguent des TD par le degré d’autonomie des groupes (autogestion, autorégulation…) et la fonction du formateur est davantage d’être accompagnateur, qu’animateur ou enseignant.

Les évaluations normatives, formatives :

Objectifs :
élaborer la pensée et structurer un positionnement professionnel
repérer l’évolution, la progression d’un étudiant/stagiaire en fonction de critères
« sanctionner » des acquisitions
Modalités :
bilans individuels et collectifs
entretiens individuels
auto-évaluations orales ou écrites
épreuves écrites et orales
visites de stage

Les guidances individuelles :

Objectifs :
accompagner, conseiller le stagiaire dans sa démarche de production, d’organisation, d’articulation et de structuration de connaissances théoriques et pratiques
soutenir la construction et la formalisation du positionnement professionnel du stagiaire
Modalités :
Suivi des écrits