Devenir Assistant de Soins en Gérontologie et Initiation à l’approche SNOEZELEN

L’assistant de soins en gérontologie intervient auprès de personnes âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs, nécessitant des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques.

Les activités exercées au quotidien par l’assistant de soins en gérontologie relèvent des quatre registres suivants :

― Accompagnement, soutien et aide individualisée ;
― Soins quotidiens ;
― Réhabilitation et stimulation des capacités ;
― Communication et relation à l’environnement.

En savoir plus
Image link

Prochaine date de session : en octobre 2024

Niveau à la sortie : Niveau 3 (anciennement V) / CAP, BEP

Un renseignement : nous sommes à votre disposition.

Contact

Public concerné

Professionnel du sanitaire, du social et du médico-social

Objectif(s) professionnel(s) visé(s)

L’intervention de l’assistant de soins en gérontologie s’effectue dans le cadre d’une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social, soit au domicile au sein d’un SSIAD, soit en établissement, en EHPAD, notamment dans les unités spécifiques, ou éventuellement à l’hôpital dans les services de soins de suite et réadaptation cognitivo-comportementaux et les USLD.
L’assistant de soins assure avec attention, vigilance, ménagement, prévenance et sollicitude tous les actes qui peuvent concourir à soulager une souffrance, créer du confort, restaurer et maintenir une adaptation de l’individu à son environnement.
L’assistant de soins en gérontologie participe à la mise en œuvre des projets individualisés associant soins quotidiens, restauration ou maintien des capacités, du lien social et lutte contre la solitude et l’ennui. Dans ce cadre, il contribue à l’évaluation des besoins, à la surveillance, à la prévention des complications et au soutien de personnes âgées présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement et de leurs aidants. Il contribue ainsi à restaurer ou préserver leur autonomie et à maintenir ou restaurer l’image d’eux-mêmes.

L’assistant de soins en gérontologie soigne et prend soin, aide et accompagne des personnes âgées en grande difficulté dans leurs capacités d’autonomie et d’insertion sociale, dans le respect de leurs habitudes de vie, rythmes et choix.
En mobilisant les connaissances disponibles, il réalise les soins d’hygiène et de confort adaptés ; accompagne et aide les personnes dans les actes essentiels de la vie, participe à l’organisation de la vie quotidienne et à la réhabilitation et la stimulation des capacités, établit une relation d’empathie, attentive et sécurisante, pour limiter les troubles du comportement, prévenir les complications et rompre l’isolement.

Objectifs

Comprendre la démarche Snoezelen et son concept
S’approprier les axes fondamentaux de l’accompagnement en espace Snoezelen
Expérimenter les différentes approches sensorielles dans l’établissement
Développer le projet de mise en œuvre d’espace Snoezelen dans l’établissement
Découvrir et expérimenter des exercices et des techniques sensorielles adaptées à la population accueillie

Référentiel de compétences

Capacité à :

― repérer les besoins de la personne en mobilisant ses connaissances sur les troubles ou la maladie ;

― écouter, conseiller, soutenir et guider l’aidant et l’accompagner dans le choix des attitudes les plus adéquates à tenir, l’adaptation de l’environnement et de la prise en charge ;

― travailler en équipe pluri-professionnelle et en réseau ;

― organiser son activité en fonction des autres intervenants et du contexte ;

― utiliser les outils de suivi des indicateurs de santé et respecter les modalités de transmission des informations aux autres professionnels.

Capacité à :

― tenir compte des rythmes et envies de la personne ;

― aider la personne à préserver l’image de soi ;

― repérer au quotidien les besoins et capacités de la personne ;

― repérer les dimensions éducatives, affectives, sociales et culturelles des temps clés du quotidien (notamment achats, entretien du linge, aménagement de l’espace, réalisation des repas, formalités administratives…) ;

― établir une relation d’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne ;

― stimuler les capacités restantes dans les gestes et les activités de la vie quotidienne.

Capacité à :

― instaurer une relation et l’adapter même en cas de déficit cognitif important ;

― stimuler les capacités restantes par les activités spécifiques en fonction notamment de l’évaluation faite par d’autres professionnels ;

― aider au maintien de l’identité ;

― concevoir et mener des activités de groupe en structure ;

― maintenir un contact avec le monde extérieur.

Capacité à :

― surveiller les prises alimentaires, l’état d’hydratation, le poids, l’aspect des téguments, l’élimination, le sommeil ;

― aider à l’observation médicamenteuse ;

― identifier les anomalies au regard des paramètres habituels liés aux âges de la vie ;

― identifier les signes de détresse et de douleur ;

― identifier les risques liés à la situation de la personne ;

― discerner le caractère urgent d’une situation et alerter ;

― surveiller et signaler l’apparition de modification du comportement en observant, analysant les circonstances de survenue, les facteurs favorisants.

Capacité à :

― effectuer une toilette en utilisant la technique la plus appropriée notamment en cas de refus de soins, de trouble du comportement ou de dépendance ;

― assurer le confort du patient en utilisant les aides techniques nécessaires ;

― mettre en place une approche spécifique lors de déambulation, agressivité, refus de soins, cris, visant à réduire ces troubles du comportement ;

― aider la personne dans la prise des médicaments si c’est un acte de la vie quotidienne ;

― réaliser les soins dans le respect de la personne, de son autonomie et de son intimité : soins liés à l’hygiène corporelle et au confort, à l’alimentation, à l’élimination, au sommeil et aide de l’infirmier à la réalisation de soins ;

― adapter les modalités de réalisation du soin à l’état de la personne et à ses habitudes de vie ;

― évaluer la qualité du soin réalisé et réajuster, le cas échéant.

 

Module supplémentaire : Initiation  à l’approche Snoezelen. (2 jours, soit 14 heures)

Contenu

  • Origines et historique du concept Snoezelen
  • Démarche et philosophie attachées au concept Snoezelen

1/L’espace Snoezelen

  • L’espace et sa configuration contenante
  • Utilisation de l’environnement naturel, création et adaptation à partir de différents matériaux et objets courants
  • Organisation du matériel et de la salle en fonction des séances
  • Le matériel complémentaire : intérêt et utilisation

2/ Les séances en espace Snoezelen

  • Les différentes étapes de la séance
  • De la préparation, l’accueil, le déroulement jusqu’à la sortie progressive de la salle
  • Les personnes accueillies en espace Snoezelen
  • L’observation et l’écoute
  • Les approches en fonction des pathologies et états psychologiques
  • La démarche Snoezelen au service du projet individuel du résident ou du patient

3 / L’animateur de l’espace snoezelen

  • La place et le rôle de l’animateur « snoezelen »
  • Les limites de l’intervention
  • Les stimulations en espace Snoezelen
  • La sensorialité, son développement et ses troubles
  • Les expériences olfactives
  • Les expériences kinesthésiques et tactiles
  • Les expériences auditives
  • Les expériences visuelles

4 /  L’évaluation et les outils d’évaluation

  • Intégration de l’approche Snoezelen dans le projet individualisé de la personne
  • Intérêt de l’observation et des outils de l’observation
  • Le suivi dans l’approche Snoezelen

Programme

Comprendre la démarche Snoezelen et son concept
S’approprier les axes fondamentaux de l’accompagnement en espace Snoezelen
Expérimenter les différentes approches sensorielles par des mises en pratique
Développer le projet de mise en œuvre d’espace Snoezelen dans l’établissement
Découvrir et expérimenter des exercices et des techniques sensorielles adaptées à la population accueillie

Evaluation des compétences

Attestation individuelle de suivi de la totalité de la formation d’ASG sera délivrée à l’issue de la formation
Evaluation en fin de formation de l’atteinte des objectifs des stagiaires
Mise en situation professionnelle tout au long de la formation
Démarche participative sous forme d’échanges et apports théoriques
Mises en situation hors et en espace Snoezelen
QCM
Pré-requis et conditions d'accès
Pré-requis et conditions d'accès
• Être titulaire d’un diplôme d’aide-soignant ou d’accompagnant éducatif et social
• Être en situation d’emploi effectif auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés
Durée
Durée
140 heures
Date de session
Date de session
octobre 2024 à avril 2025

Méthodes et moyens pédagogiques

Orientations nationales n° 1.1 – 2.3 – Méthode HAS 1.1 formation présentielle 2.2 Revue de dossiers et analyse de cas – Apports théoriques – Analyse de situations professionnelles
Analyse de vidéo – Livret pédagogique – Travail intersession
Remise d’une attestation de formation